Obstacles pour l’achat d’une maison avec un prêt hypothécaire

Divers problèmes surviennent lors de la demande d’un emprunt à la banque pour acquérir une maison. Le refus vient d’un manque de garantie. Parfois, le créancier n’accorde pas le prêt hypothécaire puisque le requérant a dépassé son taux d’endettement maximal. Dans certains cas, les souscripteurs ont juste oublié de faire une simulation de crédit immobilier en ligne.

Un prêt hypothécaire est refusé pour multiples raisons

Véritable parcours du combattant, la demande de crédit immobilier cache de divers obstacles. Les banques refusent la requête pour différentes raisons, dont le manque de garantie. Le créancier décline la souscription lorsqu’il estime que le client ne dispose pas des moyens financiers de rembourser la dette. Le profil de l’emprunteur compte beaucoup. Les bailleurs privilégient ceux qui ont un contrat de travail à durée indéterminée. Ils préfèrent également les couples avec deux emplois aux personnes divorcées et les célibataires. Le projet d’achat en lui-même est passé aux cribles. L’institution financière a le droit de ne pas accorder le prêt hypothécaire si le bien en question ne lui convient pas. En principe, une maison acquise à crédit appartient à la banque jusqu’à ce que l’emprunteur rembourse la totalité de ses dettes. Le contrat engage les parties pendant au moins une vingtaine d’années. La prudence est de mise de deux côtés.

Le dépassement du taux d’endettement maximal reste un frein courant

Parfois, le refus de crédit vient d’un souci de solvabilité. L’emprunteur doit justifier qu’il dispose des moyens financiers pour honorer ses passifs pendant toute la durée du prêt hypothécaire. Le bien acheté peut toujours servir en dernier recours, mais la banque préfère la vigilance à la saisie de la maison. Les souscripteurs à un crédit immobilier doivent avoir un taux d’endettement inférieur à 33 % de leurs revenus. Cela signifie que seul le tiers de la paye et des autres ressources financières cumulables peut servir pour le remboursement. Ce pourcentage est facilement dépassé pour les personnes avec un salaire modeste. Les foyers qui ont déjà plusieurs mensualités sur la main rencontrent souvent des obstacles lorsqu’ils empruntent à la banque. Comme solution, les souscripteurs ont deux choix, la première consiste à revoir à la baisse le montant demandé au prêteur. L’autre revient à trouver un moyen d’arrondir légalement les fins de mois.

Toujours faire une simulation de crédit immobilier en ligne

L’information reste la clé d’un prêt hypothécaire accordé avec brio. Tout emprunteur prévoyant doit consacrer du temps à se renseigner sur les différentes offres bancaires envisageables. Il a intérêt à recourir à un comparateur. Diverses plateformes proposent de trier les financements disponibles auprès des créanciers. Elles permettent de trouver le meilleur taux et les conditions de remboursement optimales. Puis, faire une simulation de crédit immobilier en ligne constitue une étape primordiale dans le parcours de l’emprunteur. Cette démarche aide à déterminer le capital idéal à demander au banquier. Elle donne en même temps le montant de la mensualité. Enfin, il est toujours possible de recourir au service d’un courtier en crédit. Cet intermédiaire coûte de l’argent, mais ses prestations permettent de surmonter les obstacles liés au prêt hypothécaire.

Marguerite

leave a Comment